Roue des arômes : quelles sont les différentes saveurs d’un whisky ?

Publié le : 10 juillet 20204 mins de lecture

Eau de vie idéale pour célébrer des événements ou pour calmer l’humeur, le whisky est consommé pour apprécier ce que l’alcool a de bon à offrir. De la fermentation de ses céréales jusqu’à sa mise en bouteille, le whisky peut engendrer d’innombrables variétés de saveurs et d’arômes. En effet, chaque étape de son long processus permet de façonner davantage ses arômes et ses saveurs. Ainsi, on peut avoir des goûts et/ou des arômes un peu plus prononcés dans certaines bouteilles ou marques que dans d’autres même si on a procédé à la même méthode. Quels sont les différents saveurs et arômes du whisky ? D’où proviennent-ils ? Pourquoi leur façonnage olfactif s’arrête-t-il après sa mise en bouteille ?

Quels sont les différents saveurs et arômes du whisky ?

Le whisky est parmi les alcools qui offrent aux consommateurs une multitude de plusieurs centaines de goûts. Même si avant on a compté dix grandes classes de whisky par leurs saveurs et leurs goûts, désormais, le reclassement définitif a permis de ne retenir que huit palettes de saveurs et d’arômes. Notamment, ces huit palettes de saveurs et d’arômes sont essentiellement de types : boisé (vanille), confiserie (miel, chocolat), céréales, empyreumatique (fumé, médicinal, goudron), fruité (raisins, pommes), floral (lavande, herbe, menthe), queues de distillation, tourbé (tourbe, eucalyptus).

D’où proviennent les saveurs et les arômes du whisky ?

Les saveurs olfactives du whisky proviennent non seulement des céréales utilisées, mais surtout des différentes étapes de production. En effet, le choix des céréales influence les goûts olfactifs du whisky, car sa saveur et son arôme seront totalement différents s’il est produit avec une ou l’association des céréales de blés, d’orges et/ou de seigles. Lors du moût où la céréale utilisée est transformée en bière, l’eau employée pour la germination et le mode de séchage, exemple le séchage à la tourbe dans un clos, constituent aussi des facteurs pouvant diversifier les saveurs et les arômes du whisky. De même pour les choix de sa distillation, de son fût et de ses caractéristiques pour son stockage, le whisky aura des goûts olfactifs nettement plus variés et plus diversifiés.

Pourquoi le façonnage des saveurs et des arômes du whisky s’arrête-t-il après la mise en bouteille ?

Comme l’alcool ou le whisky est déjà embouteillé, il ne pourra plus évoluer, car il ne sera plus en contact avec l’air. Ainsi, l’emploi des bouteilles hermétiques permet de garder l’âge du whisky. Contrairement aux vins, l’âge du whisky correspond au temps qu’il a passé au fût et non dans sa bouteille.  Les whiskys peuvent rester plus de 20 à 30 ans en chai. Par ailleurs, il est préférable d’utiliser des bouteilles dont l’emballage serait opaque pour éviter de dégrader la saveur et/ou l’arôme du whisky à cause d’une forte exposition au soleil.

Quels sont les enjeux en termes de saveurs, du vieillissement du whisky ?
En quoi consiste l’étape du maltage dans l’élaboration du whisky ?

Plan du site