Quel Rhum choisir pour quel usage ?

Publié le : 10 juillet 20204 mins de lecture

En quête de la boisson alcoolique qui suscitera le plus d’appréciations pour marquer un événement inaccoutumé, pour savourer de succulents mets ou juste pour étoffer votre minibar ? Le rhum est la plus répandue quasi partout dans le monde, à l’exception d’une minorité ayant son aspiration propre. On en rencontre de nombreux types pouvant être associés à des pratiques diversifiées. Essayons d’en toucher quelques mots.

Le rhum pour les nuls

Il existe tout un large choix de boissons alcoolisées, appelées aussi eau-de-vie, dont le rhum. Apparu en Amérique dans les Caraïbes et rattaché à la tradition créole, ce spiritueux a un taux d’alcool variant entre 37.5 à 60 degrés. Les étapes de production du rhum se synthétisent généralement sur la fermentation, la distillation, l’assemblage et le vieillissement. C’est au niveau de cette dernière étape qu’il prend sa couleur. Saint James, Havana Club 3 anos, Neisson, voilà des marques à vérifier pour reconnaître les bonnes bouteilles sur les rayons de vos magasins habituels.

Pour vous qui êtes nouveau dans le domaine, il importe de connaître les différentes façons de déguster du rhum. Si vous commandez un cocktail, il s’agit communément d’un rhum jeune aux arômes frais. Si l’on vous propose du rhum arrangé, attendez-vous à du rhum blanc mélangé pendant un trimestre avec des épices, des fruits et des plantes. Le terme digestif désigne cependant du rhum vieux qui ne se prend pas en grande quantité. Si vous ignorez ce qu’est un punch ou un Ti-punch, il s’agit de rhum agricole. Choisir un rhum à offrir s’avère complexe, car chacun a sa préférence.

Le rhum adéquat pour vos réalisations de cocktail ou d’arrangement

Barman ou simple amateur, le rhum ambré, mais surtout le rhum blanc est ce qu’il faut pour réaliser des cocktails à base de rhum, telles que le Maï-tai, Pina Colada, Daïquiri, Mojito, Hurricane, Ti-punch. Si vous voulez choisir un rhum au goût peu prononcé, assaisonné d’une tranche de citron ou d’un peu de sucre, ces deux-là feront l’affaire. Ce sont également des rhums dit traditionnels, produits à partir de la mélasse. La plupart des rhums écoulés sur le marchés sont traditionnels et ils proviennent de l’Espagne ou de l’Angleterre.

Ayant une durée de vieillissement de 1 à 3 ans, ils sont parfois mélangés avec d’autres garnitures comme les épices ou aromatisés d’autres parfums comme le coco. Le réputé rhum de Cuba : Havana Club 3 anos, est utilisé pour faire la plupart des cocktails. La Charette et Saint-James sont meilleurs pour ceux qui disposent d’un petit budget pour leur achat. Pour les passionnés de cuisine, le rhum pouvant être utilisé comme ingrédient est le Negrita.

Le rhum qu’il faut pour une dégustation pure

Pour apprécier un goût de rhum pur, fermement intense, très original et vieilli de plus de trois années en fut, il faudrait déguster du rhum brun. Appelé aussi digestif, il est d’une rareté exceptionnelle et pourra rendre mémorable une soirée unique ou un moment fort. Pour cela, il importe de choisir un rhum de marque : Damoiseau et Neisson.

Concernant le procédé de fabrication, le rhum agricole diverge de celui traditionnel par sa qualité plus meilleure, car il découle directement du jus de canne. Celui du Martinique en est le plus célèbre, dont la Maison de la Mauny, les trois Rivières. Ils sont reconnaissables par leur teneur corsée et leur richesse en arômes.

Comment le Gin est redevenu à la mode ces dernières années…
Comment choisir une Vodka de qualité ?

Plan du site